Viticulture

 

Les gestes viticoles pratiqués tout au long de l’année ont pour objectif d’obtenir aux vendanges des raisins sains, mûrs et équilibrés.

 

La taille est restrictive, elle est au maximum de 8 yeux par pied sur les parcelles en AOC Minervois.

Au printemps, un ébourgeonnage est pratiqué. Il consiste à supprimer les jeunes rameaux indésirables pour ne conserver que ceux issus d’yeux volontairement laissés à la taille.

A la même période, le développement de la végétation est accompagné grâce à un espalier qui permet d’établir un plan vertical du feuillage.

En été, l’effeuillage permet de favoriser l’aération naturelle des grappes.

La Tramontane, vent dominant, y contribue également !

Enfin, un des derniers gestes pratiqué au domaine consiste à réguler le nombre de grappes par pied, qui est par nature hétérogène. Il est de notre rôle d’accompagner la vigne en l’ajustant, afin que chacun des pieds puisse amener sa production à maturité. D’expérience, nous limitons par exemple le mourvèdre à 6 grappes par pied.

Oenologie


Le premier geste œnologique consiste au choix de la date de récolte. Elle est déterminée à travers la dégustation des baies, moyen le plus approprié pour apprécier le niveau de maturité des raisins.

Nous évaluons ainsi différents équilibres (sucre / acide par exemple), mais aussi la qualité des tanins, le type et la puissance des arômes (arôme poivré par exemple sur le Mourvèdre).

En fonction du type de vin que nous souhaitons élaborer, nous vendangeons

à différents niveaux de maturité.

 

Pour les vins aux profils frais et tendus, nous utilisons la vinification traditionnelle, éraflée. Pour les vins d'AOC, plus typés et originaux, les raisins expriment au mieux leur potentiel à travers la macération en grappes entières, également appelée macération carbonique, que nous favorisons.


 La vendange est donc obligatoirement manuelle. Elle est réalisée avec une équipe de saisonniers au noyau fidèle, le chef d’équipe est venu pour son premier millésime en 1995 et n’en a pas manqué un depuis !

Lors de la cuvaison, un processus de fermentation intracellulaire spécifique à la macération en grappes entières a lieu. Celui-ci confère ainsi plus de rondeur aux vins, tout en laissant la possibilité d’avoir une importante structure tannique.

La durée de cuvaison varie de 2 à 4 semaines selon le type de vin souhaité.

 

Les vins sont ensuite élevés en cuves ou en barriques. Le choix du contenant d'élevage dépend de nombreux facteurs, principalement la volonté, selon la cuvée, de compléter la palette aromatique avec des nuances typiques du chêne : torréfié, fumé, grillé, vanillé par exemple.
Mais nous sommes également attentifs à d'autres facteurs certains autres facteur pour déterminer le contenant

d'élevage : le profil du millésime, la structure des tannins, la puissance aromatique des jus etc ...

 

En résumé, l’œnologie pratiquée au domaine a simplement pour objectif de révéler dans les vins les terroirs et les pratiques viticoles associées, et de produit des vins réguliers, à la signature toujours reconnaissable.